Les beaux jours reviennent, et avec eux, les promenades en forêt ! Vous adorez vous balader dans les bois et vous avez envie d’en apprendre plus sur les arbres qui vous entourent ? Pas toujours facile de les reconnaître pour réussir à les identifier !

Chêne sessile, chêne pédonculé, peuplier noir, saule pleureur, charme ; d’après l’ONF, on dénombre pas moins de 138 variétés d’arbres dans nos forêts métropolitaines ! On vous livre 7 astuces qui vont vous aider à reconnaître les arbres facilement ! L’écosystème forestier n’aura bientôt plus de secret pour vous.

>> Vous pouvez aussi télécharger le guide pdf “les clefs simplifiées d’identification des essences” .

1. Identifier un arbre grâce à sa situation géographique

Avant même de discuter de la forme des feuilles, ou de l’aspect du tronc, il faut commencer par prendre en compte la localisation. Où est-ce que vous êtes en train de vous balader ? En fonction de votre situation géographique, les plantes et les végétaux qui vous entourent sont essentiels pour appréhender l’exercice de l’identification.

Une forêt ne se caractérise pas seulement par un regroupement d’arbres.

C’est un véritable écosystème qui regroupe diverses espèces d’arbres qui constituent le sous-bois ou la canopée, et des fleurs, de la végétation et des animaux qui représentent une biodiversité importante. On vous a rédigé un petit article pour vous expliquer précisément ce qu’est une forêt.

Ça semble donc compliqué de trouver un pin parasol dans les Vosges ou bien de rencontrer un épicéa sur les chemins forestiers qui mènent à la plage.

Voici donc quelques essences d’arbres, en fonction du lieu où vous êtes en train de vous balader.

Reconnaître les arbres en montagne

Vous êtes près des montagnes ?

Alors vous allez sans doute croiser des épicéas, des sapins, des bouleaux, des hêtres ou encore des mélèzes. Vous verrez sans doute également des chênes, qui est l’espèce forestière la plus répandue en France, et qui se trouve souvent sur le flanc des montagnes.

Le saviez-vous ?

Le plus vieux chêne a prétendument plus de 800 ans !

Il se trouve dans le village d’Allouvile-Bellefosse en Seine-Maritime.

Le chêne est un des arbres que l’on peut reconnaître le plus facilement, on est assez habitué à ses feuilles à lobes arrondies. Cette essence constitue 45 % des arbres de la forêt de Fontainebleau.

Les arbres proches de la mer

Vous vous baladez dans des forêts qui sont proches de la plage ? On peut citer celle de la Coubre ou encore la forêt des Landes de Gascogne en Nouvelle-Aquitaine qui sont les plus connues de la côte du sud-ouest ! On y trouve principalement des résineux, des pins aux aiguilles épaisses et rigides.

Les arbres forestiers du climat méditérranéen

Vous êtes plutôt dans le sud-est de la France avec un climat méditerranéen ? Lors de vos balades vous allez sans aucun doute croiser une ou plusieurs de ces variétés.

Les arbres en climat méditéranéen :

  • chênes verts
  • pins parasol
  • oliviers
  • figuiers
  • eucalyptus
  • chênes lièges
  • arbres de Judée
  • mûriers platane
  • cèdres du Liban
  • ifs

Et bien d’autres variétés qui aiment les climats chauds !

Attention néanmoins, de plus en plus d’essences d’arbres commencent à s’acclimater à des régions plus continentales ou océaniques. Il est donc possible de voir certaines espèces méditerranéennes dans des zones plus tempérées.

identifier facilement un arbre en forêt

Reconnaître un chêne en forêt

2. Reconnaître une essence grâce à la silhouette de l’arbre

Maintenant que vous avez éliminé certaines essences en fonction de votre situation géographique, il est temps d’observer la silhouette de l’arbre.

reconnaître les arbres par leur forme

Les différentes formes des arbres

Il existe 4 grands types de formes qui peuvent vous aider à discerner et identifier l’arbre que vous observez.

Les arbres fins et hauts

Dans cette catégorie, on retrouve des arbres de forme ovale. Ils ont un tronc élancé avec des branches courtes et dégagées. Leur feuillage représente les ⅔ de leur taille.

Quelques exemples :

  • le platane ;
  • le cyprès ;
  • le peuplier ;
  • le bouleau.

Les arbres arrondis

Il est assez rare de croiser ce genre de forme dans la forêt ou dans les bois. Ce type de végétaux se retrouve souvent dans les jardins ou les parcs, et sert d’ornement. Ils sont arrondis par leur feuillage et leur branchage qui laissent seulement une petite partie du tronc apparent.

Quelques exemples :

  • le marronnier ;
  • le figuier ;
  • l’orme ;
  • le noyer.

Les conifères

Comme leur nom l’indique, la forme de ces arbres est conique. Les branches cachent très souvent en totalité le tronc et rappellent souvent le fameux sapin de noël. Les conifères se trouvent majoritairement dans les régions froides, tempérées, ou les forêts reboisées par les humains, comme dans les Landes.

Quelques exemples :

  • le pin ;
  • le sapin.

Les arbres à sommet plat

Cette catégorie est quelque peu différente et concerne peu de variétés d’arbres. Les branches et les feuilles sont asymétriques.

Quelques exemples :

  • le cèdre ;
  • le pin parasol ;
  • le baobab.

Une classification par forme à nuancer

Bien évidemment, cette classification est assez généraliste avec des formes simplistes. Il n’est pas possible de classer certaines variétés comme l’olivier, le palmier ou encore le saule pleureur.

apprendre à reconnaitre les arbres

Comment reconnaître les arbres en hiver ?

Si vous aimez vous balader en hiver et que les feuilles ne sont pas présentes pour vous aider à reconnaître facilement un arbre, alors c’est la forme qui va vous aider ! Observez le squelette et la structure de l’arbre qui se tient devant vous, cela vous aidera à l’identifier rapidement.

3. Distinguer un arbre par son tronc

Approchez-vous encore un peu plus près de l’arbre et regardez l’écorce de l’arbre pour déterminer l’essence.

Voici quelques critères à regarder pour vous aider à nommer l’arbre.

reconnaître un arbre par son tronc

Tronc de bouleaux

Comment reconnaître les arbres par leur tronc ?

  • la couleur : noirâtre, gris-vert, gris clair, brun jaune ; les couleurs sont presque infinies
  • l’épaisseur du tronc
  • le nombre de banches
  • l’aspect : lisse, crevassé, avec des bandes horizontales, cannelé
  • le motif

Par exemple, l’écorce du bouleau s’émiette en bandes horizontales, à ne pas confondre avec le tronc du platane qui le fait par plaques. Ce dernier a en plus un motif dit “treillis militaire”.

Le tronc du hêtre, en revanche, peut se reconnaître grâce à ce qu’on appelle sa “peau d’éléphant”. C’est une écorce grise un peu plissée au niveau des branches.

Identifier un arbre grâce à l'écorce

Analyser la base de l’arbre demande un peu plus d’expertise, mais c’est un élément à prendre en compte car il permet d’estimer l’âge de l’arbre qui se tient devant vous ! C’est pour cela qu’il est parfois difficile de reconnaître un jeune arbre grâce à son écorce.

4. Identifier les arbres grâce aux fleurs et aux fruits

Au printemps, rien de plus simple pour déterminer l’essence d’un arbre que de regarder ses fleurs et ses fruits !

Vous avez sans doute l’habitude de faire cela pour les plantes et les arbres fruitiers qui se trouvent près de chez vous. Cerisier, abricotier, pêcher, ce sont des arbres que l’on reconnaît très facilement grâce à leurs fleurs, et surtout leurs fruits typiques.

En revanche, l’identification grâce à ce moyen visuel peut s’avérer un peu plus complexe pour les arbres forestiers.

Néanmoins, il existe quelques variétés d’arbres que l’on peut distinguer et classer grâce à leurs fruits :

  • le chêne avec ses glands oblongs, le casse-croûte préféré des écureuils
  • le châtaigner avec ses fameux marrons à faire griller au coin du feu
  • le platane et ses petites boules poilues regroupées par 2 à 6 qui persistent une partie de l’hiver
  • le bouleau avec ses akènes ailés groupés en chatons allongés – qui sont les groupes de fleurs qui poussent en forme d’épi

Si vous êtes curieux·euse sur la manière dont poussent les arbres et les plantes, voici un article sur la question, rédigé par nos soins.

5. Reconnaître un arbre par ses feuilles

Il est temps de vous donner quelques astuces pour répondre à la question principale : comment reconnaître un arbre grâce à ses feuilles ?

Nos forêts de France métropolitaine sont composées aux ⅔ d’arbres feuillus.

Certains perdent leurs feuilles l’hiver, tandis que certains les gardent. Ce sont des persistants, ou des semi-persistants.

De l’autre côté on a les résineux, que l’on connaît aussi sous le nom de conifères. Pour savoir quelle essence vous examinez, il convient donc d’analyser ses aiguilles qui ne tombent pas en hiver. La feuille et l’aiguille sont les éléments distinctifs qui permettent une identification rapide et facile.

Les feuillus

Il y a plusieurs choses à prendre en compte pour réussir à identifier un arbre grâce à ses feuilles.

Est-ce que vous tenez en main une feuille simple ou bien une feuille composée qui a plusieurs parties : les folioles ?

  • La feuille simple se caractérise par une seule pièce, le limbe, attaché au rameau par le pétiole.
  • La feuille composée peut être opposée ou bien alternée. Pour la première, c’est-à dire que les folioles sont l’une en face de l’autre, au même niveau du rachis. Sinon les folioles se font face de manière décalée.

Une autre chose à regarder, ce sont les nervures.

Il peut y en avoir une seule principale, comme plusieurs.

  • Plusieurs nervures : c’est une feuille palmée (celle du figuier , par exemple).
  • Une seule nervure principale : c’est une feuille pennée (comme pour les feuilles de chêne ).

Voici quelques indices pour reconnaître les feuilles les plus courantes des arbres et arbustes forestiers :

  • le charme : feuille simple ovale et duveteuse, à bord doublement denté
  • le bouleau : feuille simple en forme de triangle ou de losange, glabre et à bord dentée
  • le frêne : feuille composée aux folioles opposés et dentés

Les résineux

Il semble plus difficile d’identifier un conifère par ses aiguilles. À première vue, elles se ressemblent toutes ! Mais essayez aussi d’observer la forme des rameaux, la longueur des aiguilles, les écailles des cônes, et vous verrez qu’il y a des éléments distinctifs.

Voici quelques conseils pour vous aider à reconnaître les différents sapins et pins que vous croisez en chemin.

reconnaitre les arbres par leurs feuilles

Aiguilles de conifère

Est-ce que sur le rameau il y a une aiguille seule, ou bien sont-elles réunies par 2, par touffes de 2 à 4, ou 5 et plus ?

  • Si elle est seule, courte et qu’elle est piquante il s’agit sans aucun doute d’un épicéa. Le sapin, lui, se reconnaît à son aiguille unique sur le rameau, non piquante de 2 à 3 cm.
  • Si les aiguilles sont attachées par 2 sur le rameau, il convient alors d’observer leur longueur, leur espacement et leur cône. Si les premières sont plus petites que 9 cm, avec un petit cône, vous êtes sans doute en face d’un pin à crochets, d’un pin sylvestre ou encore d’un pin d’alep. De même, certaines aiguilles peuvent être supérieures à 15 cm, comme pour le pin maritime.
  • Si les touffes contiennent entre 3 et plus de 5 aiguilles, il convient de regarder leur rigidité, leur finesse et leur taille pour différencier le pin weymouth du mélèze, par exemple.

Les résineux semblent plus difficiles à identifier, pourtant avec de la patience et un bon coup d’œil il est tout à fait possible d’apprendre à les reconnaître facilement.

6. Utiliser une application pour reconnaître les arbres

Vous êtes plutôt du genre à utiliser votre téléphone pour vous aider dans votre vie de tous les jours ? Voici quelques applications gratuites pour reconnaître les arbres.

Clés de Forêt

Quoi de plus simple que de se balader avec des fiches complètes sur 29 espèces d’arbres directement dans sa poche ? Grâce à l’Office National des Forêts, c’est maintenant possible.

Comment ça marche ?

Il suffit de regarder l’arbre et ses caractéristiques pour essayer de faire correspondre une des fiches à l’arbre qui se trouve devant vous.

Cette application gratuite vous permet aussi d’identifier les empreintes des animaux forestiers, et d’en découvrir plus sur l’écosystème forestier.

Et le top ? Pas besoin d’une connexion internet puisque Clés de Forêt est une application embarquée gratuite et disponible sur iOS et Android.

Leaf Snap

Grâce à cette application, il est facile d’identifier les végétaux de votre environnement.

Comment ça marche ?

Il suffit d’une simple photo d’une feuille pour y arriver !

Cette application gratuite, disponible seulement sur Apple, est en réalité une base de données très fournie. Elle s’enrichit sans cesse avec les nouvelles photos et identifications de chaque utilisateur·trice. Ainsi, Leaf Snap dresse une vraie carte des espèces sur le territoire.

Pl@ntnet

Pl@ntnet fonctionne également sur le principe d’une base de données collaborative, qui fait des comparaisons avec les autres photos de végétaux prises par les autres internautes. L’application est gratuite sur Apple et Android.

Comment ça marche ?

Ici aussi une photo prise avec votre smartphone vous permet d’identifier la flore autour de vous. Il faut néanmoins préciser si c’est une fleur, une écorce, un fruit ou une feuille.

7. Notre guide pour identifier les arbres

Vous préférez avoir une aide visuelle qui vous permette d’identifier facilement les arbres de nos forêts françaises à partir de leurs feuilles ou de leurs aiguilles ?

Téléchargez nos “Clefs simplifiées d’identification des essences ” !

Vous y découvrirez de nombreuses illustrations de feuilles et d’aiguilles grâce à un tableau de classification rapide et clair à comprendre !

Parfait pour vous ou vos enfants, et facile à mettre dans sa poche pour ses balades en forêt, le nez en l’air, à la découverte des arbres forestiers !

Vous avez envie de pousser votre curiosité un peu plus loin et de découvrir les essences d’Europe ? Le Guide Delachaux des arbres d’Europe est fait pour vous !

Télécharger votre guide gratuit pour reconnaître les arbres !

Cliquez sur l’image ci-dessous

Guide reconnaitre les arbres