Si vous n’avez jamais entendu parler des principes de Permaculture, ou de Bill Mollison, vous êtes au bon endroit pour en apprendre plus sur le sujet.

Petite définition de la Permaculture

Crée et définie dans les années 70 par les Australiens Bill Mollison et David Holmgren, la permaculture est ‘une démarche de conception éthique visant à construire des habitats humains durables en imitant le fonctionnement de la nature.‘ (Bill Mollison)

Ce mot-valise est une contraction des mots anglais Permanent Agriculture (ou Agriculture Permanente) et s’appliquait à l’origine au seul domaine de l’agriculture. Aujourd’hui, applicable à tous les domaines de notre vie quotidienne, il désigne une méthode de conception des activités et espaces humains qui permet d’assurer leur résilience et leur durabilité d’un point de vue écologique, économique et social.

Aujourd’hui, on vous présente les grands principes de conception en Permaculture, selon Bill Mollison.

Qui est Bill Mollison ?

Principe permaculture Bill Mollison

 

Né en 1928, en Tasmanie, Bill Mollison a eu mille vies avant de devenir le chef de file de la Permaculture. Boulanger, marin, chasseur de requins, trappeur ou encore souffleur de verre, il travaille ensuite pendant 9 ans pour l’Inspection des réserves naturelles de l’Australie. En 1968, il devient directeur d’études à l’Université de Tasmanie puis maître de conférence en psychologie de l’environnement. 10 ans plus tard, en 1978, il crée la communauté Tagari à Stanley, où il applique les principes de la permaculture. Sur ses 28 hectares de terres, la communauté devient alors autosuffisante.

Ses 10 principes de conception en Permaculture

Bill Mollison, en tant que père fondateur du mouvement de la Permaculture, en a énoncé 10 principes de conception essentiels :

  1. Prévoir l’efficacité énergétique : il est essentiel de penser et réfléchir les flux d’énergie externes (vent, soleil, eau…) et internes (humains, animaux…) au système permaculturel afin de pouvoir les gérer de façon optimale.

  2. Penser l’emplacement des éléments : en plaçant chaque élément d’un système permaculturel de façon réfléchie, chacun aura sur les autres, et sur l’ensemble du système, des effets bénéfiques.

  3. Entretenir les zones de bordures : l’effet de bordure, dans la permaculture, désigne les zones de rencontres entre deux milieux différents. Elles sont extrêmement riches en biodiversité et il est essentiel de bien les entretenir.

  4. Chaque élément remplit plusieurs fonctions : l’accumulation de fonctions pour un même élément permettra au système permaculturel d’être plus performant, sur une surface plus petite.

  5. Chaque fonction est assurée par plusieurs éléments : à l’inverse, avoir plusieurs éléments assurant la même fonction permet d’obtenir un système résilient face aux perturbations.

  6. Travailler avec la nature, et non contre elle : l’essence de la permaculture réside dans l’observation et l’imitation de la nature, il est donc important de ne pas aller contre elle et d’apprendre à collaborer avec elle.

  7. Penser chaque changement opéré en fonction de son effet : il est important, quand on souhaite opérer un changement, de réfléchir à l’effet produit. Il vaut mieux que la taille du changement soit inversement proportionnelle à l’effet qu’il produira sur le système.

  8. Faire circuler l’énergie : en permaculture, il est primordial de privilégier le recyclage de l’énergie et de l’eau, bien entendu.

  9. Le problème est la solution : en permaculture, la stabilité, la richesse et la résilience d’un système reposent sur la connexion entre ses éléments. Si un problème survient, c’est qu’il manque une connexion entre certains éléments. Pour le résoudre, il faut relier l’élément qui pose problème à un autre, afin que le problème de l’un devienne la solution de l’autre.

  10. Tout jardine : Chaque action, si infime soit-elle, aura une incidence sur l’environnement et le système.

 

Chaque personne qui souhaite créer un système en Permaculture devra donc scrupuleusement appliquer tous ces principes afin d’y parvenir.

Laisse un commentaire pour nous dire ce que tu as pensé de cet article ! 😉