Toutes les forêts ne se ressemblent pas ! 😊 Aujourd’hui, on vous parle de deux types majeurs de forêts que l’on peut trouver dans le monde, et notamment chez nous en Europe : la forêt tempérée et la forêt tropicale.
Ces deux exemples permettent de comprendre le rôle des contraintes environnementales (climat, humidité, qualité du sol…) dans la classification des écosystèmes forestiers dans le monde. 🌲🍁

La forêt tropicale

Dans les tropiques, il y a seulement deux saisons : la saison sèche et la saison des pluies.

Les pluies tropicales sont incroyables. Imaginons une forêt un peu sèche, qui attend de l’eau impatiemment. Les plantes ne sont pas armées pour lutter contre la sécheresse donc elles se recroquevillent, comme si elles étaient fanées. Et un jour, on entend un bruit, qui se rapproche. Et on réalise que c’est enfin la pluie qui arrive. On a alors que quelques secondes pour se mettre à l’abri.

Dans les régions tropicales, plus il pleut, plus les arbres sont heureux. Ces régions-là connaissent une forêt tropicale qui se trouve à son optimum. Tout y est favorable à la vie. Cependant, afin qu’il y ait évolution, il faut des contraintes. Dans les tropiques, les contraintes sont très fortes. Elles sont exercées par les être vivants qui y vivent : les animaux sur les plantes, les plantes sur les animaux, les animaux entre eux, etc…

Un être vivant qui naît dans une forêt tropicale est entouré dès sa naissance d’une multitude de contraintes biotiques. C’est là que se trouve la différence majeure entre les forêts tropicales et les forêts tempérées que l’on trouve en Europe par exemple.

La forêt tempérée

En Europe, il n’y a rien de tout cela. Les saisons sont au nombre de quatre : printemps, été, automne et hiver.

Dans la forêt tempérée, les contraintes sont physiques avant tout. La sécheresse, le froid, le feu, la neige, les orages forment ces facteurs limitants. Ce sont eux qui régissent le fonctionnement annuel de la forêt tempérée.

La plus grande contrainte en Europe pour la forêt, c’est l’hiver, le froid, le gel et la neige. L’évolution des êtres vivants de la forêt tempérée correspond donc à leur adaptation à ces contraintes-là. C’est la différence majeure entre la forêt tropicale et la forêt tempérée. En Europe, les contraintes sont liées au climat, aux température très basses de l’hiver. Dans les tropiques, les contraintes sont liées aux interactions entre les être vivants, plus particulièrement entre les plantes et les animaux.

Ces deux exemples permettent de comprendre le rôle des contraintes environnementales dans la classification des forêts du monde.

Pour découvrir en images ces deux types de forêts en compagnie du botaniste Francis Hallé, c’est juste ici ! 👇

Laisse un commentaire pour nous dire ce que tu as pensé de cet article ! 😉

Et pour en savoir plus sur les caractéristiques particulières de la forêt, c’est par ici ou !

Découvre la 1ère formation en ligne pour

Créer des forêts natives

selon la méthode Miyawaki
Je découvre !