Aujourd’hui, on t’explique la différence entre une forêt primaire et une forêt secondaire. Que signifient ces deux termes ? Nous avons tous entendu parler du premier. Mais pourquoi est-il important de différencier les deux types de forêts et ces deux notions ? Quels sont les enjeux qui les entourent ?

La forêt primaire

Nous sommes toujours au coeur de la forêt tropicale. Devant nous, des arbres à perte de vue et une vie animale intense. On ne voit quasiment que des arbres. Au-dessus de nos têtes, la canopée fait de l’ombre au sous-bois, qui comporte finalement très peu de plantes. On peut s’y déplacer facilement, on peut même y courir. C’est ça, la forêt tropicale primaire.

Une forêt primaire est une forêt qui n’a jamais été abîmée d’une façon quelconque par l’homme, cultivée, exploitée ou défrichée. Cependant, il est possible qu’une forêt primaire ait été abîmée dans le passé et qu’elle ait eu le temps de redevenir primaire.

Dans tous les cas, ces forêts primaires sont très hautes, magnifiques, et très riches en formes de vies.

La forêt secondaire

Une forêt secondaire est une forêt qui a subi des perturbations profondes. Le plus souvent humaines, ces perturbations peuvent être parfois naturelles mais elles sont importantes.

Ces forêts secondaires auxquelles l’homme s’attaque sont des réseaux incroyablement complexes, riches de nombreuses formes de vie qui interagissent les unes avec les autres. Ces forêts forment donc des réseaux fragiles. Peu importe donc à quel niveau l’homme intervient sur ces forêts, tout ce qui se trouve en aval disparaît et elles perdent leurs qualités biologiques. Plus rien, ou bien peu de choses, ne pourra alors y pousser.

De la forêt secondaire à la forêt primaire

Il y a tout de même une chose importante à savoir : si on laisse tranquille une forêt secondaire, elle redevient primaire.

Mais il faudrait alors beaucoup de temps. Dans les tropiques où les plantes poussent vite, il faut compter 7 siècles pour passer d’une forêt secondaire à une forêt primaire. En Europe, il faut compter 10 siècles. C’est en effet très long.

Mais si on laissait nos forêts tropicales en paix, voilà ce qui se passerait : si l’on part d’une forêt qui a été rasée, le premier stade de la forêt primaire sera constitué d’arbres pionniers. Pendant qu’ils poussent, ces arbres pionniers font de l’ombre sur le sol et permettent à une nouvelle génération de graines de germer. Ces graines vont donner naissance aux arbres post-pionniers. Lorsque les arbres pionniers meurent, il y a alors déjà tout un sous-bois en place, constitué de jeunes grands arbres. On rentre dans une forme de forêt secondaire. Au bout de 7 siècles, on arrive enfin au stade de la forêt primaire mûre, où les grands arbres ont eu le temps de prendre la place.

On a alors atteint le summum de la complexité biologique.

Pour découvrir en images ces deux types de forêts et leur évolution, c’est juste ici ! 👇

Laisse un commentaire pour nous dire ce que tu as pensé de cet article ! 😉

Et pour savoir ce qu’est une forêt et ce qui la définie, c’est dans cet article !

Découvre la 1ère formation en ligne pour

Créer des forêts natives

selon la méthode Miyawaki
Je découvre !